Pendre un objet sous son rétroviseur ?

Une jolie petite paire de dés en fourrure ou le masque que l’on vient de se retirer du nez, nous avons tous déjà fait pendre un objet sous le rétroviseur de notre voiture. Est-ce pour autant autorisé ?

@Markus Spiske

Dans la loi

Avant toute chose, nous sommes en Belgique. Puisqu’on ne change pas une équipe qui gagne, il n’y a pas d’information claire à ce sujet dans la loi. A priori, c’est l’article 31 du code de la route qui entre en jeu, en stipulant que “le champ visuel du conducteur des [véhicules] doit être bien dégagé vers l’avant, tant à gauche qu’à droite du conducteur“.

Ainsi, s’il semblerait que les objets disposés sous le rétroviseur sont acceptés, à condition qu’ils ne limitent pas votre champ de vision et n’impactent pas la conduite du véhicule.

Notez que votre voiture peut être recalée au contrôle technique et qu’un agent de police peut vous verbaliser, s’il est déterminé que votre conduite est affectée par votre objet de décoration. Il peut s’agir d’objets pendants décoratifs, d’autocollants quelconques, de matériaux entreposés à l’arrière de votre véhicule ou autres.

 

Chez nos voisins

La loi française est identique à la notre, puisqu’elle punit toute personne dont la conduite est impactée par une obstruction de son champs de vision, sans nommer d’objets particuliers.

Au Luxembourg par contre (art. 46) , la loi est plus claire. La disposition d’objet sous un rétroviseur – quel qu’il soit – est passable d’une amende (jusqu’à 49€). Il vous sera donc préférable de retirer tout avant de circuler dans le pays.

En Allemagne, la situation est identique, mais l’amende est moins salée. S’il est estimé que l’objet entrave la vision du conducteur, ce dernier peut être mis en faute et avoir à payer 10€.

Cela dit, si vous voyagez au-delà de nos frontières, mieux vaut ne pas prendre de risque inutile.

Le masque

Si à la place du joli petit sapin parfumé vous avez tendance à laisser pendre un masque sous votre rétroviseur, c’est encore plus déconseillé – mais pour des raisons sanitaires, cette fois.

Dans la possibilité où vous seriez contaminé par le COVID-19 ou un de ses variants, le virus risquerait de se diffuser dans votre véhicule avec la brise du vent, ainsi de potentiellement contaminer d’autres passagers. Voilà qui serait malvenu !

 

@Jonathan Cooper

Sources : EuropAssistance ; LeSoir ; Les Frontaliers