Trouver chaussure à son pied : la conduite en tongs

En pleine canicule, vous vous rappelez soudainement que vous deviez aller faire une petite course. Ni une ni deux, vous enfilez vos tongs et vous installez derrière votre volant. Juste avant de démarrer, vous entendez à l’arrière de votre crâne la petite voix de votre ancienne monitrice d’auto-école vous dire “il est interdit de conduire avec des claquettes“… La légende est-elle vraie ?

@John Tuesday

Le problème

Si on vous raconte la même histoire depuis que vous avez appris à conduire, ce n’est pas uniquement par jugement de votre décision d’adopter le combo claquettes-chaussettes.

Le problème des tongs – qui est également valable pour la conduite à pieds-nus, en chaussettes ou avec de très hauts talons – c’est que le risque de les faire glisser et de coincer les pédales de votre voiture est grand. Qui plus est, c’est un risque inutile, qui vous met en danger et met en danger d’autres usagers de la route.

Ce qu’en dit la loi

Le code de la route n’émet pas d’interdiction claire contre les tongs. À la place, vous êtes tenu d’être en état de conduire, en présentant les capacités physiques et mentales nécessaires à cela.

Ainsi, si vous êtes à la cause d’un accident de la circulation, un agent de police est en droit d’évaluer si vos chaussures en sont la cause, et de vous verbaliser adéquatement.

 

Sources : MonAmende